Go to content.
< Page d'accueil

Symptômes et complications de la rétention urinaire chronique

 

Symptômes de la rétention urinaire chronique

Le plus souvent aucun symptôme n’est perçu par le patient neurologique. Si des symptômes surviennent, il peut s'agir de dysurie ou de symptômes liés aux complications :

Dysurie :  difficultés à uriner, souvent liées à un obstacle.

Conséquences :

  • Augmentation de la durée de la miction : retard à l’apparition du jet urinaire et/ou retard au tarissement du jet
  • Diminution de la force du jet
  • Besoin de pousser pour uriner

Symptômes des complications :

  • Infections urinaires récidivantes
  • Calculs

 

Physiopathologie

Quel que soit le niveau lésionel, fuites d’urine et rétention sont fréquemment associés chez les patients neurologiques. Il existe effectivement deux cas de figure en fonction du niveau de la lésion médullaire :

  • Lésions du centre sacré (perte du réflexe mictionnel) : périnée flasque

imageuvgv9.png

Exemples : paraplégie basse, spina bifida, syndrome de la queue de cheval.

- Hypocontractilité, voire acontractilité vésicale > rétention urinaire chronique par fuites urinaires par regorgement

- Déficience sphinctérienne > fuites

----------

  • Lésions supra sacrées (réflexe mictionnel conservé) : périnée spastique

image090e6.png

Exemples : paraplégie haute, tétraplégie, SEP.

- Hyperactivité vésicale > fuites urinaires par urgenturie

- Dyssynergie vésico-sphinctérienne (sphincter trop tonique) > rétention urinaire chronique

 

Complications de la rétention urinaire chronique

Au niveau vésical :

  • Infections urinaires
    Stase urinaire > prolifération microbienne
  • Lithiases vésicales
  • Anomalies de la paroi vésicale = vessie de lutte > épaississement de la paroi, diverticules

Au niveau du haut appareil :

  • Reflux vésico-rénal
  • Pyélonéphrites
  • Insuffisance rénale qui peut survenir plus ou moins rapidement si la rétention urinaire n'est pas traitée