Go to content.
< Page d'accueil

L'acceptation du sondage urinaire intermittent

Pourquoi l'intégration de l'autosondage intermittent dans la vie quotidienne reste-t-elle un défi ?

 

Pour pallier les problèmes de continence, l'autosondage intermittent (ASI) est reconnu depuis longtemps comme étant la meilleure solution de prise en charge1. Mais il soulève encore des réticences. Pourquoi ?

 

L’ASI - la référence absolue

L'ASI offre aux patients une plus grande indépendance2 et perturbe moins l'activité sexuelle2. Il aide également à mieux gérer les symptômes et permet aux patients de participer plus librement aux activités quotidiennes et sociales qui autrement seraient moins accessibles3.

Le taux élevé de refus est toujours alarmant4

Les résultats d'une étude de 2010 publiés dans le Journal of Urology montrent que 50 % des patients ont interrompu l'ASI au cours des cinq premières années du traitement4. La majorité des patients qui ont cessé l'ASI semblent avoir opté pour d'autres méthodes de vidange de la vessie, dont la sonde à demeure4. Que révèle cette tendance ?

Des idées reçues peuvent conduire à un refus

Notre recherche montre qu'il y a souvent un fossé entre la façon dont un patient perçoit l'ASI et ce que cette pratique implique réellement5. Et c'est souvent dû à une mauvaise compréhension de son anatomie par le patient ou la patiente. Par exemple, si les patients ne connaissent pas le degré de compliance de l'urètre, ils peuvent craindre de le heurter ou de l'endommager en insérant ou en retirant la sonde. Et s'ils ne savent pas que leur vessie est un muscle et non quelque chose de statique, comme un réservoir, ils ne comprendront pas en quoi le fait de vider régulièrement leur vessie avec une sonde imite la fonction naturelle de la vessie. Enfin, ces idées reçues peuvent les empêcher d'accepter l'ASI comme choix de traitement viable et, au fil du temps, les inciter à interrompre ce traitement.

Quels sont les obstacles physiques ?

Les obstacles physiques à l'ASI pour les hommes
De nombreux hommes perçoivent les problèmes d'incontinence comme une menace potentielle pour leur virilité et leur masculinité6. Notre étude menée sur des utilisateurs de l'ASI révèle que près de 50 % des hommes sont réticents à insérer une sonde7. Comme l'explique une infirmière : « C'est toujours un choc pour les hommes de voir la longueur de la sonde qu'ils doivent insérer. Nombre d'entre eux ont des difficultés à croire qu'un tube aussi long puisse être véritablement sûr et nécessaire8.

Les obstacles physiques à l'ASI pour les femmes
Pour les femmes, l'obstacle physique réside dans la compréhension de leur anatomie7. Notre étude menée sur des utilisatrices d'ASI a révélé que 50 % des femmes avaient des difficultés à localiser l'urètre7. L'une des infirmières interrogées lors de notre étude l'explique de cette façon : « Les femmes ont tendance à mieux accepter (que les hommes) l'idée (de l'ASI), mais en réalité l'aspect physique est un problème pour elles. »9.

 

La clé pour surmonter les obstacles physiques est l'éducation
L'utilisation de planches et de bustes anatomiques peut aider les patients à comprendre leur propre anatomie. Ils peuvent aussi être des outils utiles pour affronter les craintes des patients et aider ces derniers à accepter l'ASI comme option de traitement viable.
Si vous avez besoin d'outils d'éducation à utiliser lors de vos séances de formation à l'ASI, veuillez contacter votre représentant régional Coloplast.

Le saviez-vous ?

  • Plus de 50 % des patients interrompent l'ASI durant les cinq premières années de traitement4
  • 42 % des patients qui pratiquent l'ASI changent de méthode de vidange de la vessie1
  • Plus de 20 % des patients ont adopté comme traitement le sondage à demeure10
Références
  1. Gamé X. Intermittent catheterization: Clinical practice guidelines from Association Française d'Urologie (AFU), Groupe de Neuro-urologie de Langue Française (GENULF), Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation (SOFMER) and Société Interdisciplinaire Francophone d'UroDynamique et de Pelvi-Périnéologie (SIFUD-PP). Prog Urol. 2020 Apr;30(5):232-251.
  2. Vahr S, Cobussen-Boekhorst H, Eikenboom J, Geng V, Holroyd S, Lester M et al. Recommandations basées sur des preuves pour une meilleure pratique des soins urologiques. Sondage ; urétral intermittent chez les adultes ; dilatation ; urétral intermittent chez les adultes Association européenne des Infirmiers en urologie. 2013.
  3. Pilloni SKJ, Mair D, Madersbacher H, Kessler TM. Sondage intermittent chez les séniors: une alternative viable à la sonde à demeure ? Âge Vieillissement. (2-3) 4:57–60.
  4. Cameron AP, Wallner LP, Tate DG, Sarma AV, Rodriguez GM and Clemens JQ. Prise en charge des troubles urinaires suite à une lésion de la moelle épinière aux États-Unis, de 1972 à 2005. J Urol 2010;184(1):213-7.
  5. Coloplast_Symposium_ISCoS_2016.
  6. Coloplast_Market_Study_Masculine incontinence_2007_Data-on-file (PM-03239).
  7. Coloplast_Market_Study_IC Research_2015_Data-on-file (PM-03238).
  8. Coloplast_Market_Study_GfK IC Research_2015_Data-on-file (PM-03236).
  9. Coloplast_Market_Study_IC adherence insights_2017_Data-on-file (PM-03237).
  10. Afsar SI, YemiscibOU, Cosar SNS et Cetin N. Conformité avec le sondage intermittent propre chez les patients souffrant de lésions de la moelle épinière : une étude de suivi à long terme. Moelle épinière. 2013; 51: 645-9.

L'approche motivationnelle

Votre outil pour parler du sondage urinaire intermittent à vos patients.

Dans de nombreux services, les contraintes de temps peuvent constituer un obstacle à une communication et une pédagogie optimales à l’attention des patients.

L’Entretien Motivationnel est une technique visant à faire évoluer la pratique clinique en favorisant une meilleure communication entre les professionnels de santé et les personnes nécessitant la mise en route de l’autosondage intermittent (ASI).

Chez Coloplast, nous sommes précurseurs dans le domaine de l'approche motivationnelle. Nous travaillons sur le sujet depuis 2015 en collaboration avec différents professionnels de santé.

Il y a quelques mois, nous avons organisé une série de 6 webinaires sur cette thématique. Vous pouvez visionner les replays des différentes sessions en cliquant ici afin de maîtriser toutes les étapes de l'Entretien Motivationnel.

Consultez également les deux outils mis à votre disposition ci-dessous pour découvrir "comment renforcer la motivation et l’engagement de vos patients" :

Téléchargez le PDF

Livret sur l'Entretien Motivationnel

Téléchargez le PDF

Schéma d'intervention motivationnelle

Preuves scientifiques

Téléchargez l’étude (EN)

Augmenter l’acceptation et la compliance des patients pratiquant l’autosondage intermittent

Cette étude qualitative met en exergue les motivations et les freins des patients au traitement et suggère des axes de travail pour les encourager à adhérer au sondage intermittent.